Vers la beauté – David Foenkinos

Je suis tombée sur « Vers la beauté » de David Foenkinos chez Cultura quelques jours avant d’aller à Saint Maur en poche. Je m’étais donc retenue de le prendre malgré le résumé très tentant ! Enfin je me suis retenue peu de temps puisque je l’ai pris à Saint Maur en poche 🙂

Voici le résumé :
 » Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au Musée d’Orsay. Mathilde Mattel, DRH du Musée, est rapidement frappée par la personnalité de cet homme taciturne, mystérieux, spécialiste de Modigliani, qui a choisi de s’effacer dans une fonction qui ne correspond pas à ses compétences reconnues. Antoine est affecté à la salle des Modigliani, et Mathilde le surprend parfois à parler à mi-voix au portrait de Jeanne Hébuterne, la fiancée du peintre au destin tragique. Il fuit tout contact social, même si Mathilde ne le laisse pas indifférent. Personne ne connaît les raisons de cette reconversion ni le traumatisme qu’il vient d’éprouver. Pour survivre, cet homme n’a trouvé qu’un remède, se tourner vers la beauté. « 

Si j’ai été attirée par ce livre, c’est tout d’abord car j’ai aimé la couverture et que c’était un livre de David Foenkinos (et après « Le mystère Henri Pick »…). Et j’aime beaucoup le musée d’Orsay !

Au final, ce livre a été radicalement différent de ce que je pensais ! La première partie était en accord avec le résumé à l’arrière du livre : le mystère est posé, pourquoi Antoine a tout quitté pour devenir gardien de musée. Puis on passe à une partie totalement différente mais quand même en lien avec ce mystère. Et cette partie est très prenante. Globalement ce livre se lit très vite (une journée, pour ma part). Mais cette partie se lit plus vite et elle touche beaucoup, elle provoque beaucoup d’émotions.

J’ai beaucoup aimé ce livre car justement, nous sommes très pris dans l’histoire, on a envie de connaître la fin. Même si l’histoire dérange et nous secoue, même si c’est triste.

Il m’est difficile d’en dire plus car j’ai peur de vous en dévoiler davantage… Mais je conseillerai ce livre même s’il part dans un sens auquel on ne s’y attend pas et malgré la tristesse de l’histoire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :