Opium – Deer&Doe

On vient de faire les photos du manteau Opium de Deer&Doe et je réalise à peine que… j’ai cousu un manteau ! C’est fait, c’est fini, c’est bon, j’ai cousu un manteau… Mais revenons quelques semaines en arrière lors de la sortie de la nouvelle collection de Deer&Doe…

IMG_2229-001

En réalité, ça a commencé il y a plus longtemps que ça ! Comme vous le savez peut-être, depuis le mois d’août, Singer me prête la machine à coudre Futura 4400 et la surjeteuse 14HD854 et ce, pendant 6 mois. J’ai appris à coudre sur une machine à coudre très simple de la marque Singer également que ma mère m’avait donné. J’avais acheté en 2007 une machine Toyota assez semblable à celle de ma mère et petit à petit, j’ai pris la main sur cette machine. Inutile de vous dire quel changement cela a été pour moi de coudre avec la Futura 4400 ! Je couds sans pédale, elle a énormément de points qui sont en plus préréglés, il y a un enfile aiguille automatique, des petits coupes fil de partout, etc. Bref, elle change la vie d’une couturière !

IMG_2275-001

Et j’ai voulu profiter d’avoir cette machine pour tenter une grosse pièce. Ca fait 2 ans 1/2 que je couds et 2 ans 1/2 que je passe mon temps à dire que je débute en couture. Et si on passait à la vitesse supérieure ? Et si je prenais mon temps de coudre une pièce plus importante plutôt que de faire pleins de petites pièces rapides ? Et c’est en réfléchissant à tout ceci que je me suis d’abord tournée vers le trench Luzerne de Deer&Doe. J’adore les trenchs et j’ai été assez tentée. Mais j’avais du mal à trouver le bon tissu… Je traînais à m’y mettre… La perspective de couper beaucoup de pièces ne m’enchantait pas…

IMG_2311-001

Et la nouvelle collection Deer&Doe est sortie… Je n’ai pas été attirée par la robe mais le manteau, oui ! En fait, quand je l’ai vu, je me suis dit qu’il était accessible pour moi, beaucoup plus que le trench Luzerne. Au final, les couturières plus expérimentées parlent notamment de deux difficultés : les poches passepoilées de ce manteau et la doublure qui se pose presque bizarrement par rapport aux manteaux habituels. Je suis donc partie dans l’aventure de ce manteau avec deux copines plus expérimentées Christelle (@epec78 sur Instagram) et Sophie (@fifi_brindefil sur Instagram).

IMG_2242-001

La première difficulté a été le choix du tissu… J’ai regardé sur le site des Coupons de Saint Pierre. Il faut dire que les prix sont intéressants ! Et pour un premier manteau, c’était l’idéal. Mais choisir sur internet, ce n’est pas évident. J’aurais voulu toucher la matière mais en même temps cela ne m’aurait pas aidée puisque je ne savais pas quel « toucher » il fallait pour ce manteau. Les informations sur le site de Deer&Doe n’étaient pas suffisantes pour moi (inexpérimentée en manteau). Au final, j’ai choisi un lainage « laine fantaisie vert foncé » (que je vois plutôt noir) et cette doublure « cupro beige ». J’ai regretté pour le lainage quand je l’ai reçu car je le trouvais mou et très fin. Au final, je n’y pense plus trop (car j’ai cousu un manteau et c’est bien plus important ! 😀 )

IMG_2255-001

Etape suivante, couper les pièces. J’ai choisi la version pdf car c’est ce que je préfère. Cependant il n’est pas possible de couper toutes les pièces dans le pdf car certaines pièces de la doublure se superposent avec les pièces du manteau. J’ai donc décalqué les pièces de la doublure puis coupé celles du manteau. Concernant la taille, j’ai choisi la taille 38. Le manteau est assez ample et j’aurais bien tenté une taille inférieure mais bon je me suis fiée au tour de poitrine, il aurait été dommage de ne pas rentrer dedans !!!

IMG_2262-001

En résumé, il y a 50 000 pièces à couper dans le lainage, le cupro et le thermocollant (j’ai pris celui-ci chez Ma petite mercerie). Mais en prenant son temps, ça passe…

IMG_2244-001

La première étape intéressante (première étape où on utilise la machine) concerne les poches !!! Oui oui, les fameuses poches ! J’y suis allée doucement sans trop de stress… Ce n’était pas évident quand même mais pas à cause des épaisseurs (vu la faible épaisseur de mon lainage…) mais plutôt à cause de mon lainage qui bougeait un peu, qui glissait je trouvais. Le résultat n’est pas parfait mais j’ai trouvé ça magique ! On ouvre la poche, et magie, on voit la doublure ! Comme une vraie poche de manteau quoi !!!

IMG_2330-001

Ensuite on passe au corps du manteau. On assemble des grosses pièces en très peu de temps : comparé à l’étape précédente, le résultat paraît plus impressionnant en termes d’ « espace ». Les poches, c’est long, le résultat est bluffant mais c’est tout petit. Là, c’est beaucoup plus grand et ça prend moins de temps.

IMG_2264-001

Puis le col… Ah le col… Bon, je ne vais pas y aller par 4 chemins : je me suis plantée. Je n’imprime pas les explications, j’amène mon ordi à côté de ma machine et je défile mon pdf à l’écran. On pourrait penser qu’il s’agit d’une démarche écolo mais c’est plutôt par flemme. Sauf que, je regarde l’étape que je fais puis j’aime bien regarder les étapes suivantes aussi, etc. Et là j’ai zappé les étapes 4-4 et 4-5 et j’ai continué. Et à un moment, quand j’ai trouvé ça bizarre, je suis revenue en arrière pour m’apercevoir de mon erreur. J’ai donc défait. Puis refait comme il fallait… Et je n’ai pas très bien refait. Ce n’est pas tombé comme je voulais. Mais j’ai eu la flemme de refaire…

IMG_2271-001

Après la doublure, les premières étapes ne posent pas de soucis puisque c’est l’assemblage des parties du dos, des devants et des manches. Mais à un moment, il faut bien assembler la doublure au lainage… J’avais lu d’avance les étapes 5-5 et 5-6 et ça ne me parlait pas du tout… Ca me stressait un peu. L’étape 5-5 a été un peu difficile mais grâce aux photos que Sandrine de SB Création a mis à la une sur son compte Instagram (@sbcreationscouture) et grâce à son dernier épisode de podcast, ça a été plus simple de comprendre. Et l’étape 5-6 qui me stressait sur le papier s’est passée comme une lettre à la poste.

IMG_2292-001

Ensuite, l’étape des finitions… Ah quelle étape ! Parce que jusqu’à présent, j’essayais mon manteau à chaque étape. Alors clairement sans col, je n’ai rien validé mis à part « c’est grand ». Avec le col, c’était encore grand et difforme. Avec la doublure c’était mieux mais pas parfait… Et là, il faut coudre l’ourlet à la main dès le début des finitions. Ce que j’ai fait… Sauf que je n’ai pas dû comprendre quelque chose mais ça a pourri mon manteau… Ca a froncé tout le bas. J’ai tenté d’enlever d’un côté cette couture à la main et c’était mieux… J’ai donc tout enlevé et j’ai retrouvé mon manteau. La finition n’est pas très jolie mais ce n’est pas grave. Sandrine m’a également conseillé de glacer le manteau mais j’avoue avoir eu la flemme après m’être renseignée sur cette technique. Mais j’ai bien envie de faire un autre manteau avec technique intégrée pour apprendre davantage.

IMG_2217-001

Et pour finir, l’étape qui a bien traîné : les pressions… Je n’arrivais pas à trouver ce qu’il fallait : la taille, la « matière », etc. J’ai demandé à Christine (@petitsbonheurs1 sur Instagram) et elle m’a conseillé des pressions de 30 mm de diamètre. J’ai acheté ce diamètre couleur bronze de la marque Prym sur Etsy : commandés vendredi matin, reçus samedi midi… Je n’en reviens pas !

IMG_2291-001

Au final, le manteau me plaît beaucoup. La couleur va être facile à porter, à associer à mes 5 000 châles tricotés. L’ampleur ne me gêne pas. J’aime beaucoup la finition avec les pressions (sur mon lainage) : peut-être que ça m’aurait gênée sur une couleur plus claire mais là, ça va bien ensemble je trouve. Il existe une fermeture avec une ceinture mais cela ne me plaisait pas. Il faut dire que j’avais beaucoup aimé la version présentée par Deer&Doe le jour de la sortie des modèles.

IMG_2348-001

Et voilà, le tour est joué !!! Le défi a été relevé ! J’ai donc un manteau cousu par mes petites mains… Quel sera le prochain défi couture ?

IMG_2261-001

IMG_2339-001

IMG_2324-001

8 commentaires sur « Opium – Deer&Doe »

  1. C’est magnifique et tellement bien expliqué que ça donnerait presque envie…. (ce sont tes podcasts (et notemment tes jupes élastiquées qui m’ont donné envie de reprendre la couture cet été )
    Un grand bravo !!!
    Je ne veux plus entendre que tu es débutante en couture, hein !

    Aimé par 1 personne

  2. Oh la la. Eh bien madame , tu t’en es sortie impeccablement. Tu peux vraiment être fière de toi. Rien que de lire ton article , tu donnes envie de m’en faire un. Mais moi pour le coup je suis vraiment débutante en couture car rien de pour coudre la blouse Cézembre, je galère déjà bien assez pour la finir (encolure et fixation des parementures du bas).

    Vivement de voir tes autres projets coutures.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s