Le premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi

Je n’ai pas l’habitude de vous parler de mes lectures ici. Et pourtant, mes livres accompagnent souvent mes moments de tricot… J’ai récemment terminé « Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi que j’avais acheté au Salon du Livre à Paris et j’ai eu envie de partager avec vous cette lecture coup de coeur, que je découvre tard vu le succès qu’il a eu (mais mieux vaut tard que jamais !).

Ce livre est le premier de Virginie Grimaldi et a été écrit en 2015. Je l’avais beaucoup vu passer mais je n’avais pas encore « franchi » le pas. Je ne savais même pas de quoi ce livre parlait. Et, alors que je cherchais en vain le troisième tome de la série Charlotte et Thomas Pitt d’Anne Perry au Salon du Livre, j’ai choisi de me « rabattre » sur un autre genre dont ce livre-ci. Je trouve qu’il est tout à fait dans le style du Salon du Livre en plus !

J’avais hâte de le lire tout en ayant peur d’être dans un style très Marc Levy ou Guillaume Musso ou même Bernard Werber, auteurs dont j’ai arrêté de lire les livres car je trouvais qu’il y avait un schéma qui se répétait trop d’un livre à un autre avec cette impression de « rendement » : il faut sortir un livre par an au moment où le précédent sort en livre de poche en plus. Je dois quand même avouer aimer beaucoup Agatha Christie qui a sorti plus d’un livre par année…

Bref, j’ai commencé ce livre dès le samedi soir pendant les publicités de mon programme télé, j’ai bien lu le dimanche, un peu le lundi soir et le mardi soir et je l’ai terminé mercredi. Autrement dit, j’ai beaucoup aimé !

Voici le résumé :
Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari  : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise  : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris «  un aller simple pour ailleurs  ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.
Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

On entre très vite dans l’histoire. Les chapitres sont très courts et bien nombreux (71 chapitres + un prologue + un épilogue pour 330 pages). Ils s’enchaînent parfois sans lien, sans transition, comme des mini-histoires. Chaque chapitre est découpé en de multiples paragraphes. Tout ceci dynamise la lecture et encourage à continuer de lire l’histoire : « encore un chapitre », « juste un dernier », etc.

L’histoire contient des références modernes avec notamment les séries Grey’s Anatomy et Friends ! C’est agréable surtout que je ne lis pas beaucoup d’histoires qui se passent dans les années 2010 ! L’héroïne est attachante : « Marie est de ceux qui respectent les règles. Elle ne dépasse pas la vitesse limite autorisée, ne tond pas sa pelouse le dimanche, jette les emballages en carton dans la panière jaune et ne consomme jamais un produit après la date inscrite sur le paquet. Elle a peur de la loi et de ceux qui la font appliquer. »

Il y a beaucoup d’humour. J’aime beaucoup le style de Virginie Grimaldi qu’on retrouve jusque dans les remerciements : « Merci les copains […] de partager ma joie et de me donner la foi (copyright Ophélaï) ». C’est bête mais j’ai ri ! Autre petit extrait que j’ai bien aimé « Ce matin, Marie est nostalgique. C’est bientôt terminé. Elle a du mal à gérer la fin d’un paquet de chips, alors celle de la croisière… ».

Et enfin et non des moindres, l’héroïne tricote !!! Je ne le savais pas du tout et ça a été un plus dans l’histoire. Surtout que son rapport au tricot est vraiment bien décrit : « Elle attrape ses aiguilles et une pelote de laine. Que va-t-elle tricoter aujourd’hui ? Quelque chose de pas trop facile, qui mobilise son cerveau. […] Mais tricoter lui est vital. Enchaîner les rangs, voir le vêtement prendre former, créer lui vide l’esprit et l’apaise. C’est sa thérapie. Alors, tous les jours, elle joue des aiguilles. »

En bref, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le conseille. Il s’agit d’une chouette lecture détente. Parfait pour renouer avec la lecture si c’est un loisir que vous avez délaissé ou bonne lecture de transition, comme dans mon cas, entre deux tomes de Charlotte et Thomas Pitt (romans policiers dont l’intrigue se passe dans les années 1890).

9 commentaires sur “Le premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi

Ajouter un commentaire

  1. Tu m’as vraiment donné envie de le lire! Je l’ai vu passer aussi comme d’autres et ne l’ai pas acheté car je reste souvent dans mes zones de confort, policiers, thrillers et romans de terroir qui parle de la vie d’autrefois dans certaines régions mais comme j’ai le cœur breton, j’adore lire ceux où l’histoire se passe en Bretagne! J’ai bien aimé des Ken Follet et je lis parfois des romans historiques mais je suis très difficile dans leur choix!
    Ceux d’Anne Perry me tentent aussi et en regardant sur Internet, j’ai vu qu’elle en avait écrit beaucoup ! Bref, j’ai de quoi lire pendant un bon bout de temps!
    Je trouve chouette que tu parles de tes lectures, toutes les idées sont bonnes à prendre et nous te connaissons un peu plus comme cela! Je suppose que tu lis un Anne Perry pour le moment 😊! Quant à moi je lis La nacre des abers de Colette Vlérick qui situe tous ses romans fin du 19 ème, début du 20 ème siècle et parle bien sûr de la Bretagne , principalement du Finistère, région que je connais bien, et ici elle nous parle des premiers parcs à huîtres installés sur l’Aber Benoît et de la vie d’une petite fille qui habite au port de l’Aber Wrac’h près de Lannilis. Tous ses romans sont basés sur la réalité de l’époque et quand je les lis, je me sens un peu en vacances…. mais j’aime varier mes lectures quand même !
    Voilà pour ce long commentaire et à ton tour, tu en sais un peu plus sur moi!
    Bises, Laurence

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    C’est amusant car je parle justement de ce livre aussi dans ma chronique d’aujourd’hui qui porte sur 5 romans feel-good pour les vacances 😉
    J’ai lu 3 romans de Virginie Grimaldi (Le premier jour du reste de ma vie – Tu comprendras quand tu seras plus grande – Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie) et j’ai aimé les 3. Je trouve son style d’écriture agréable et ses romans me donnent le sourire. Parfait pour une lecture détente !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :