Un manoir en Cornouailles – Eve Chase

J’avais très envie de lire « Un manoir en Cornouailles » d’Eve Chase après avoir vu plusieurs posts sur Instagram. Je l’ai pris au salon Saint Maur en poche que j’avais tant apprécié et j’ai même pu le faire dédicacer par l’auteure !

Voici le résumé du livre :
Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.
Trente ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?

Dans ce livre, on suit à la fois l’histoire en 1968 avec les personnages de l’époque et tous les malheurs qui leur arrivent car il y en a. Et on suit en même temps l’histoire 30 ans plus tard de Lorna qui souhaite se marier dans le manoir des Lapins noirs qui l’attire tant sans qu’elle arrive à comprendre pourquoi.

On passe d’une histoire à une autre soit après un chapitre soit après une série de chapitres. Il faut savoir qu’à la fin du dernier chapitre d’une histoire, l’auteure met beaucoup de suspense. Ce qui donne envie de vite continuer cette histoire pour savoir mais comme on passe à une série de chapitres sur l’autre histoire, il faut patienter… Et quand on retrouve l’histoire pour connaître le dénouement de ce suspense, ça arrive qu’il y ait un saut dans le temps de quelques heures ou de quelques mois et on ne connaît donc pas immédiatement le dénouement. Ca rythme bien la lecture !

J’ai eu une préférence pour la partie en 1968 même si elle est triste. Elle est racontée à la première personne et c’est une fille qui parle. Elle a un frère jumeau, un petit frère et une petite soeur. Je me suis prise beaucoup plus vite dans cette histoire. Si bien qu’au début, les chapitres de l’autre histoire (racontés à la troisième personne) me paraissaient longs. Je préférais Amber de 1968 à Lorna 30 ans plus tard qui me paraissait plus naïve.

Et puis au fur et à mesure de l’histoire, l’intérêt pour cette deuxième histoire grandit. On a hâte de voir s’il y a un lien entre les deux et s’il y en a un, quel est-il… En même temps, tout au long de la lecture, je me disais que ça aurait été dommage de raconter deux histoires en parallèle sans qu’il y ait un lien. A moins que l’histoire 30 ans après permette de comprendre ce qu’il s’est passé en 1998.

Bref, beaucoup de mystères qui font que ce livre de plus de 400 pages se lit vite. A peine posé, on a envie de le reprendre pour connaître la suite. Je le conseille même s’il est triste par moments.

2 commentaires sur “Un manoir en Cornouailles – Eve Chase

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :